Google retarde encore une fois le retour au pouvoir de ses employés | Engagé

Google retarde encore une fois le retour au pouvoir de ses employés |  Engagé

Les employés de Google aux États-Unis ne seront plus tenus de reprendre leur travail au bureau le 10janvier. Selon CNBC, le vice-président de la sécurité de l'entreprise, Chris Rackow, a déclaré aux employés dans un e-mail que Google attendrait de réévaluer la situation et de déterminer quand il serait sûr de retourner dans un environnement de bureau jusqu'à ce que la nouvelle année. Le géant de la technologie avait initialement prévu de mettre en œuvre une semaine de travail hybride à partir du 18 octobre avant de la reporter à janvier de l'année prochaine. Maintenant, tout peut dépendre de chacun de ses bureaux.

Rackow n'a pas expliqué le raisonnement de l'entreprise dans son e-mail, et il n'a pas non plus mentionné la variante Omicron COVID-19 récemment découverte. Il y a beaucoup d'incertitude autour d'Omicron, et les experts cherchent toujours à savoir s'il est plus transmissible que les variantes précédentes et s'il est plus résistant aux vaccins actuels. Ce qu'il aurait dit, cependant, c'est que Google autorisera des bureaux spécifiques à décider quand il est sûr de retourner au bureau. L'entreprise formera des équipes locales d'intervention en cas d'incident pour les aider à évaluer les niveaux de risque, mais en fin de compte, les employés de Google peuvent ne pas être tenus d'adhérer à un horaire de travail hybride en même temps.

Malgré l'annulation de sa date cible du 10 janvier, Google encourage toujours les employés à travailler au bureau « là où les conditions le permettent, à renouer avec des collègues en personne et à commencer à retrouver la mémoire musculaire d'être dans plus régulièrement. » Google a déjà rouvert 90 pour cent de ses bureaux aux États-Unis et 40 pour cent de ses employés dans le pays sont déjà venus. En ce qui concerne ses implantations internationales, l'entreprise a également retardé le retour des travailleurs au travail en face à face. en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Tous les produits recommandés par Engadget sont sélectionnés par notre équipe éditoriale, indépendante de notre société mère. Certaines de nos histoires incluent des liens d'affiliation. Si vous achetez quelque chose via l'un de ces liens, nous pouvons gagner une commission d'affiliation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*